L’accès à la recherche

Laboratory experiment

Crédit photo : National Eye Institute via Flickr

La formation des étudiants en Pharmacie a pour objectif de faire d’eux des professionnels de santé mais également des scientifiques. Il est évidemment possible pour tous les étudiants en Pharmacie de se diriger vers une carrière de chercheur ou d’enseignant-chercheur, à la condition de réaliser une thèse de science, en complément de la thèse d’exercice de Pharmacie.

La recherche est accessible à tous les étudiants en Pharmacie et bien évidemment à ceux n’ayant pas suivi la filière Pharmascience

Pour pouvoir candidater à une thèse de science, il faut déjà avoir validé une année de Master 2, sachant que pour accéder au Master 2 il faut avoir validé un équivalent de Master 1 Santé par le biais des UE des Parcours d’Initiation à la Recherche en 3e et 4e année. Il faut donc réfléchir tôt à son projet professionnel. Il faudra également accorder toute son attention au choix du laboratoire et de la thématique de recherche pour les stages de Master.

Le choix de préparer la filière Internat ou la filière Industrie revient à l’étudiant, son projet professionnel devant rester cohérent et le schéma Master 1 / Master 2 / Thèse devant de toute façon être respecté pour les 2 filières.

Accès aux Parcours d’Initiation à la Recherche

Accès à la liste des Master 2 Recherche de l’Université Paris Descartes

Accès au site ABG (offres de Master 2 Recherche, de thèses et d’emploi pour les docteurs)

N’hésitez à consulter les enseignants-chercheurs des disciplines qui vous intéressent afin d’en savoir plus sur leurs parcours. Ainsi que les anciens étudiants de la Faculté !

La thèse de science consiste à travailler sur un projet de recherche en laboratoire pendant 3 ans, pouvant être accompagné d’un monitorat (enseignements dirigés, travaux pratiques) pour les doctorants universitaires : il faut donc trouver un laboratoire proposant un projet de thèse mais également trouver un financement. Il existe plusieurs sources de financement :

Dans le cadre d’un financement par une bourse du MESR, qui est le cas le plus courant, il faut donc passer le « concours » d’une école doctorale (ED). Vers la fin du 2e semestre universitaire, les  ED publient une liste de sujets de thèses proposés par leurs laboratoires : l’étudiant doit donc en sélectionner un et contacter le laboratoire afin de pouvoir présenter sa candidature. Après quelques semaines de préparation, l’étudiant présente devant le jury de l’ED son sujet et le projet de thèse sur 3 ans, préparé avec son futur directeur de thèse. C’est l’appropriation du sujet par l’étudiant qui est évaluée, non le sujet lui même. Généralement les étudiants sont jugés sur leur présentation, sur la réponse aux questions mais également sur leur CV et leur dossier universitaire. Pour gagner des points face aux autres candidats, il faut donc valider son Master 2 avec une bonne moyenne !

En 2012, on comptait 285 écoles doctorales accréditées par l’Etat et près de 70.000 doctorants

Trois ans plus tard, la validation de la thèse de sciences, et l’obtention du grade de docteur, est soumise à la remise d’un manuscrit, ainsi qu’à sa soutenance devant un jury. En fonction de l’origine du financement de la thèse, la validation de celle-ci peut également dépendre d’un nombre d’articles scientifiques publiés ou d’un nombre minimal d’heures de formation effectuées.

Petit guide pour accéder aux métiers de la recherche – MESR – Avril 2008 

La formation doctorale – MESR