Mélanomes : une nouvelle signature pour déterminer leur agressivité

L’une des difficultés des biologistes en cancérologie est parfois de trier parmi les multiples données disponibles. En regardant sous un « angle » nouveau l’expression des gènes, les chercheurs de l’équipe « Développement normal et pathologique des mélanocytes » (équipe CNRS/Inserm dirigée par le Pr Larue, Institut Gustave Roussy, Villejuif) ont apporté une contribution importante dans cette analyse en se focalisant sur les gènes spécifiques du mélanome de la peau.

Melanoma molecular signature via Cell Report

Melanoma molecular signature via Cell Report

Par approche computationnelle, les chercheurs ont pu identifier les gènes uniquement surexprimés ou sous-exprimés dans des prélèvements de mélanomes de la peau, obtenant ainsi une signature moléculaire caractéristique des prélèvements tumoraux et des lignées cellulaires de ce cancer de la peau, souvent très invasif. Deux gènes, jusqu’à présent non soupçonnés, sont impliqués dans le développement de ce mélanome. En outre, près de 90 % des gènes nouvellement incriminés appartiennent à un réseau qui régule le développement embryonnaire : il s’agit de huit facteurs de transcription gouvernant le développement de la crête neurale. Deux « signatures » ont été mises au jour, l’une caractéristique des formes très agressives et l’autre des formes peu agressives de ce cancer.

Sauka-Spengler T. A gene regulatory network orchestrates neural crest formation. Nature Reviews Molecular Cell Biology. 2008 ; 9 : 557-568

Sauka-Spengler T. A gene regulatory network orchestrates neural crest formation. Nature Reviews Molecular Cell Biology. 2008 ; 9 : 557-568

Ces résultats sont très importants pour favoriser la recherche translationnelle et le développement des biomarqueurs et de meilleures thérapies. Par ailleurs, les chercheurs envisagent de poursuivre l’étude de la signature identifiée pour déterminer si certains de ces gènes pourraient devenir des cibles thérapeutiques. Autre perspective envisagée : utiliser l’outil d’analyse mis au point avec les mélanomes de la peau pour d’autres cancers.

Sources :

  • Veille Scientifique de l’Académie Nationale de Pharmacie – Lettre n°38
  • Rambow, F et al. (2015) New functional signatures for understanding melanoma biology from tumor cell lineage specific analysis. Cell Report.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s